• Aspirine, effets secondaires et contre-indications - Aspirine danger !

    Aspirine danger !

    L'aspirine ou acide acétylsalicylique est un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) efficace dans le traitement de la fièvre, pour soulager la douleur (action analgésique) et réduire l'inflammation dans le corps.

    Il empêche également la formation de caillots sanguins (antithrombotique et plus spécifiquement antiagrégant plaquettaire). L'aspirine s'est avérée utile pour prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

    Dans la boite à pharmacie, l'aspirine rend de multiples services dans la vie quotidienne pour soigner de nombreux maux et symptômes, ce qui n'empêche pas que ce médicament présente aussi certains dangers qu'il faut connaître.

    Dans le première liste, vous trouverez les effets secondaires associés à la prise d'aspirine et sous le deuxième sous-titre, vous découvrirez les contre-indications.

    Aspirine et effets secondaires

    • Acouphènes

    • Altération du SNC (système nerveux central)

    • Bronchospasme

    • Douleur gastro-intestinale, ulcères et saignement

    • Hémolyse précoce

    • Hépatotoxicité

    • Inhibition de l'agrégation plaquettaire

    • Lésions rénales

    • Nausée

    • Œdème pulmonaire (induite par les salicylés, non cardiogénique)

    • Œdème de Quincke

    • Perte d'audition

    • Problèmes dermatologiques

    • Urticaire

    • Vomissement

    Aspirine et contre-indications

    Dans la première liste, vous découvrirez des contre-indications absolues de l'aspirine, ce qui signifie que si vous souffrez de l'une de ces maladies ou si vous vous retrouvez dans l'une de ces conditions, vous ne devez ABSOLUMENT pas prendre d'aspirine.

    La deuxième liste présente des contre-indications relatives et si vous souffrez de l'une de ces pathologie, il est conseillé de demander l'avis à votre médecin traitant avant d'entreprendre un traitement qui comprend la prise de l'aspirine.

    Contre-indications absolues de l'aspirine :

    • Allaitement

    • Anémie hémolytique due à un déficit en pyruvate kinase

    • Anémie hémolytique due à un déficit en glucose-6-phosphate déshydrogénase

    • Colite ulcéreuse

    • Diathèse hémorragique

    • Hémophilie

    • Hémorroïdes

    • Hypersensibilité à l'aspirine

    • Polypes nasaux associés à l'asthme

    • Saignements dus aux ulcères gastro-intestinaux

    • Sarcoïdose

    • Thrombopénie

    Contre-indications relatives :

    • Appendicite

    • Asthme bronchique

    • Déshydratation

    • Diarrhée chronique

    • Gastrite érosive

    • Hypoparathyroïdie

    • Obstruction de l'intestin ( pour les formulations à enrobage entérique )

    Aspirine, Grossesse et Allaitement - Précautions Générales

    Précautions générales :

    -> Interrompre le traitement de l'aspirine si l'acouphène se manifeste.

    -> L'aspirine doit être prise pendant les repas, associée à de la nourriture ou avec un ou deux grands verres d'eau pour éviter les effets gastro-intestinaux.

    -> L'aspirine n'est pas indiquée pour les enfants atteints d'une maladie virale.

    -> L'utilisation de l'aspirine chez les enfants atteints de varicelle ou souffrant d'états grippaux est associée à une incidence accrue de syndrome de Reye.

    -> Il faut être extrêmement prudent lorsque vous décidez de prendre de l'aspirine si vous souffrez d'une des pathologies suivantes: anémie, antécédents d'ulcères gastro-duodénaux, calculs rénaux, carence en vitamine K, diabète, goutte, hypochlorhydrie, hyperthyroïdie, hypoprothrombinémie, insuffisance rénale, malabsorption gastro-intestinale et maladie hépatique.

    -> La consommation d'alcool peut augmenter les hémorragies.

    Grossesse et allaitement : Il est particulièrement important que la femme n'utilise pas l'aspirine pendant les 3 derniers mois de la grossesse sauf si le médecin lui même juge bon de prescrire ce médicament, car à fortes doses, il peut être responsable de complications avant et au cours de l'accouchement (augmentation du risque de saignement, prolongation du déroulement de la grossesse et fermeture prématurée du canal artériel).

    Allaitement : Il faut savoir que l'aspirine passe dans le lait maternel. S'il était vraiment nécessaire qu'une femme qui allaite prenne de l'aspirine (prescription par le médecin), il faudra par conséquent interrompre l'allaitement.

     

    Sources :

    http://reference.medscape.com/drug/zorprin-bayer-buffered-aspirin-343279

    http://www.medicinenet.com/aspirin_and_antiplatelet_medications/page6.htm