• Cigarette électronique et dangers - 4 risques de la e-cigarette révélés

    Cigarette électronique et dangers

    Les e-cigarettes ont été développées en Chine et ont été introduites sur le marché en 2007.

    La cigarette électronique est apparue comme étant un outil de désaccoutumance au tabac très intéressant.

    Alors que certains affirment que la vapeur offre de nombreux avantages par rapport à la fumée de tabac, certains experts de la santé ne sont pas sûrs que cela soit vrai.

    Je vous invite à découvrir 4 risques ou dangers potentiels relatifs à l'usage de la cigarette électronique.

    1) Danger de la e-cigarette pour les enfants

    Au moment de l'achat de la e-cigarette, les consommateurs prêtent surtout attention à la pile et à l'atomiseur mais qu'en est-il du réservoir au centre de ce dispositif ? Ce réservoir contient un liquide parfois aromatisé au chocolat, à la cerise, à la fraise ou au bubble-gum, et qui peut être dangereusement concentré en nicotine!

    Les spécialistes disent que le liquide pourrait délivrer une dose mortelle de nicotine à un enfant. "Si un jeune enfant met la main sur une e-cigarette, cela pourrait lui être fatal", affirme Henry Spiller, directeur d'un centre antipoison américain.

    Pour comprendre le danger que représente la e-cigarette, il est important d'avoir une idée comment ce dispositif fonctionne.

    Les composants électroniques sont conçus pour chauffer un liquide et pour vous offrir la même dose de nicotine que vous souhaiteriez inhaler à partir d'une vraie cigarette. Le taux de nicotine des cartouches commercialisées en France est compris entre 0 et 20 mg/ml.

    Cependant, la quantité de nicotine dans certains flacons rechargeables inquiète les experts. Dans certains pays, les cartouches renferment une concentration qui va de 20 mg/ml à 100 mg/ml, ce qui correspond à la quantité de nicotine renfermée dans 6 paquets de cigarettes!

    "La nicotine est très toxique. Fondamentalement, la nicotine est un poison du système nerveux!" rappelle Henry Spiller.

    La nicotine est vendue dans un nombre infini de saveurs agréables y compris l'arôme du chewing gum, tant et si bien qu'elle attire irrésistiblement les petits enfants de moins de 5 ans !

    Même si l'enfant ne boit pas le liquide, la nicotine peut être absorbée directement par la peau.

    Au centre antipoison, les appels de personnes qui ont subi les effets d'un taux élevé de nicotine lié à l'usage de la cigarette électronique, augmentent chaque année.

    2. Taille des particules et danger pour les poumons

    De nouvelles recherches suggèrent que la vapeur de la e-cigarette produit de minuscules particules qui peuvent provoquer ou aggraver des maladies respiratoires chez leurs utilisateurs.

    Les particules sont de taille comparable à celles contenues dans la fumée de cigarette. 47 % d'entre elles sont dangereuses car elles atteignent la partie la plus profonde des poumons en cas d'inhalation. Par exemple, un liquide e-cigarette conçu pour créer une saveur de tabac, produit des particules d'environ 184 nanomètres. Un autre liquide au saveur de punch aux fruits produit des particules de 270 nanomètres.

    Ces produits chimiques pourraient causer ou aggraver des problèmes respiratoires tels que l'asthme ou la bronchite.

    Diverses études suggèrent que les vapeurs de e-cigarettes contiennent des particules incroyablement minuscules d'étain, de chrome, de nickel et d'autres métaux lourds, qui, dans des concentrations plus grandes pourraient endommager les poumons.

    3. Le e-liquide, cancérigène, oui ou non ?

    Les principaux ingrédients trouvés dans les liquides e-cigarettes sont la glycérine et les éthers de glycol, qui sont utilisés en tant que support liquide dans laquelle la totalité de la nicotine, des arômes et des conservateurs se dissolvent facilement. Ces substances ne sont pas considérées comme nuisibles.

    Les autres ingrédients inclus la nicotine, les conservateurs BHA et BHT et les produits chimiques qui constituent les arômes.

    "On ne sait pas si ces produits chimiques sont nocifs si vous les inspirez", a déclaré Denis Thornburg. "Un grand nombre de ces produits chimiques sont considérés comme sans danger du point de vue de l'ingestion, mais quant à l'inhalation, on en a encore aucune idée!"

    "Il n'existe aucune preuve scientifique que la e-cigarette soit un substitut sans danger à la cigarette traditionnelle, a déclaré Russ Sciandra, membre retraité de la Société Américaine du Cancer.

    La FDA a procédé à des tests en laboratoire et a décelé des substances cancérigènes et d'autres substances toxiques sur certains échantillons de liquide destinés à produire des vapeurs e-cigarettes.

    Une nouvelle étude soulève la possibilité que les liquides utilisés pour produire des vapeurs e-cigarettes pourraient contenir des substances cancérigènes, rapporte le New York Times.

    4. La e-cigarette, batterie et explosion !

    Les chefs des pompiers ont mis en garde contre les dangers posés par les cigarettes électroniques, après qu'une d'entre elles ait explosé pendant sa recharge.

    Alors que les dangers de cigarettes traditionnelles allumées sont bien connus, les pompiers sont maintenant en garde contre les versions électroniques alimentés par une batterie.

    Les pompiers disent que la cause la plus fréquente d'incendie avec ce type de dispositif concerne l'utilisation de chargeurs inappropriés.

    Autre cause d'incendie : Contrairement à la plupart des téléphones mobiles, de nombreuses batteries lithium-ion dans les cigarettes électroniques n'ont pas de protection pour stopper la surchauffe de la bobine, ce qui peut conduire à l'explosion de la batterie.

     

    Sources :

    http://www.everything2.com/index.pl?node_id=1121636

    http://www.medicaldiscoverynews.com/shows/264-ecigs.html

    http://www.nbc4i.com/story/24717500/nbc4-investigates-hazards-of-e-cigarettes

    http://www.mirror.co.uk/news/uk-news/

    e-cigarette-dangers-fire-chiefs-warning-2949094

    http://www.webmd.com/smoking-cessation/news/20140507/

    e-cigarette-vapor-contains-potentially-harmful-particles-review