• Grande Ciguë | Conium Maculatum | Description et Toxicité de la Plante

    Grande Ciguë

    La grande ciguë ou ciguë tachetée est une mauvaise herbe originaire d'Europe qui s'est largement répandue au Nord des États-Unis et au Canada.

    Cette plante (Conium maculatum L.) fait partie de la grande famille des Apiacées (Ombellifères). Elle est attrayante avec ses feuilles vertes foncées et ses têtes de fleurs blanches, mais elle est extrêmement toxique !

    Comment reconnaître ou identifier la grande ciguë sur le bord de la route ? Quelles substances toxiques renferme-t-elle ? Quels sont les symptômes ou signes d'une intoxication provoqué par la Grande Ciguë ? Dans le cas d'un empoisonnement volontaire ou accidentel, quel traitement doit être administré d'urgence ?

    Description de la grande Ciguë - Caractéristique Générale

    La grande ciguë est une plante herbacée bisannuelle qui pousse entre 1,5 à 2,5 m de hauteur, avec une tige verte creuse et lisse, généralement striés de rouge ou de violet sur sa moitié inférieure.

    Toutes les parties de la plante sont glabres (sans poils).

    Les feuilles sont alternes et pennées trois et quatre fois, finement divisées et dentelées, globalement de forme triangulaire, jusqu'à 50 centimètres de long et 40 centimètres de large.

    Les fleurs sont petites, blanches, groupées en ombelles de 10 à 15 centimètres dans l'ensemble.

    Cette plante pousse bien dans des zones ombragées, humides, les pâturages et les zones humides. Ils poussent le long des ruisseaux, des rivières, des ravins, des fossés ou dans un sol qui est constamment humide et à la lumière du soleil; mais ils peuvent aussi s'adapter facilement à des endroits plus secs et les plus ombragés.

    Puisque la grande ciguë fait partie de la même famille que la carotte et le fenouil, certaines personnes la prennent pour une plante comestible mais HEUREUSEMENT son odeur désagréable, rappelant l'urine de souris, les dissuade rapidement d'en consommer.

    Substances Toxiques Renfermées dans la Grande Ciguë

    La grande ciguë est une plante toxique qui représente un réel danger pour l'homme et l'animal à cause des alcaloïdes volatiles qu'elle renferme.

    Conium maculatum renferme en effet les 5 alcaloïdes suivants: la conine (le plus important), la conhydrine, la pseudoconhydrine, le méthyl-éthyl-coniine et la pipéridine.

    Les Effets de l'Empoisonnement Provoqué par la Grande Ciguë

    Une fois ingérée, cette plante empoisonneuse exerce sur le corps une action émétique violente (provoquant des vomissements) et des effets convulsivants, ce qui provoque une paralysie du système nerveux central et périphérique. La mort est généralement le résultat d'une insuffisance respiratoire.

    La conine ou coniine (un des cinq alcaloïdes mentionnés plus haut) est une neurotoxine qui perturbe le système nerveux périphérique. Il est toxique pour les humains et toutes les catégories de bétail. Moins de 0,2 g de ce poison est mortel pour les humains, la mort étant causée par une paralysie respiratoire.

    Les symptômes de l'intoxication provoquée par l'ingestion des feuilles de Grande Ciguë (Conium maculatum) se manifestent par des vomissements, des tremblements, des grincements de dent, des problèmes de circulation, un pouls rapide au départ puis lent et faible par la suite, des mictions, une respiration rapide, une salivation importante, des nausées, des convulsions, le coma avant d'aboutir finalement à la mort de l'animal ou de l'individu.

    En Juin 2005, un biochimiste âgé de 32 ans, du nom de Wayne Calderwood, a préparé un "cocktail" en ajoutant une douzaine de feuilles hachées de Grande Ciguë dans de l'alcool avant de le boire pour mettre fin à ses jours. Un examen post-mortem a montré que sa gorge avait rétrécit de 70% et que le décès résultait d'une suffocation.

    Traitement de l'Intoxication Provoquée par l'Ingestion

    Il n'y a pas d'antidote connu et le traitement de la plupart des intoxications est purement symptomatique.

    Le traitement des victimes empoisonnées par Conium maculatum consistera à les prendre en charge en milieu de réanimation : Intubation et ventilation respiratoire ainsi qu'une décontamination digestive. Des anticonvulsivants pourront être administrés en cas de besoin.

    La diurèse forcée (Accélération de l'élimination des substances toxiques) peut être appliquée à prévenir l'insuffisance rénale. L'utilisation de stimulants et de grandes quantités d'eau ont été proposés comme traitements contre le bétail empoisonné.

    Pour les êtres humains, l'administration de boissons alcoolisées, de thé ou de café (aux effets diurétiques) a été suggéré ainsi que l'induction d'un vomissement, avec une cuillère à soupe de sel dissous dans de l'eau chaude..

     

    Sources :

    http://www.fkog.uu.se/course/essays/conium_maculatum.pdf

    http://www.thepoisongarden.co.uk/atoz/conium_maculatum.htm

    http://www.gardenguides.com/859-poison-hemlock-

    conium-maculatum-information.html