• Ibuprofène et effets secondaires - Ibuprofène et Allaitement

    Ibuprofène

    L'ibuprofène est un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Il agit en réduisant les hormones qui provoquent l'inflammation et la douleur dans le corps.

    L'ibuprofène est utilisé pour réduire la fièvre et traiter la douleur et l'inflammation causées par plusieurs conditions telles que les maux de tête, le maul de dos, l'arthrite, les crampes menstruelles ou une blessure mineure.

    Quels sont les effets secondaires connus de l'ibuprofène ? Quelles sont ses contre-indications ? Si j'allaite mon bébé puis-je prendre de l'ibuprofène pour soigner des maux de tête ou autres types de douleur ?

    Ibuprofène et Effets secondaires

    Voici une première liste des symptômes liés aux effets secondaires de la prise d'ibuprofène chez 1 à 10% des patients.

    • Acouphènes

    • Brûlures d'estomac

    • Douleur épigastrique

    • Eruption cutanée

    • Maux de tête

    • Nausées

    • Œdème

    • Rétention d'eau

    • Vertiges

    • Vomissements

    Voici une autre liste des effets secondaires de l'ibuprofène qui arrive plus rarement, chez moins de 1 % des cas.

    • Agranulocytose

    • Anémie aplasique

    • Anémie hémolytique

    • Dermatite exfoliative

    • Éruption maculaire érythémateuse

    • Érythème polymorphe

    • Insuffisance rénale aiguë

    • Nécrolyse épidermique toxique (syndrome de Lyell) et photosensibilité

    • Neutropénie

    • Thrombocytopénie (avec ou sans purpura)

    Ibuprofène et Contre-indications

    Dans la première liste, vous découvrirez des contre-indications absolues de l'ibuprofène, ce qui signifie que si vous souffrez de l'une de ces maladies ou si vous vous retrouvez dans l'une de ces conditions, vous ne devez ABSOLUMENT pas prendre d'ibuprofène.

    La deuxième liste présente des contre-indications relatives et si vous souffrez de l'une de ces pathologie, il est conseillé de demander l'avis à votre médecin traitant avant d'entreprendre un traitement qui comprend la prise d'ibuprofène.

    Contre-indications absolues de l'ibuprofène

    • Allergie à l'aspirine

    • Douleur péri-opératoire dans le cadre de la chirurgie de pontage coronarien.

    • Bébés prématurés atteints d'une infection avérée ou soupçonnée non traitée.

    Contre-indications relatives

    • Colite ulcéreuse

    • Lupus érythémateux disséminé (LED)

    • Stomatite

    • Trouble de la coagulation

    • Ulcère duodénal et ulcère gastrique

    • Fin de grossesse (Lire les raisons plus bas)

    Ibuprofène et Précautions Générales

    -> Si vous souffrez de l'asthme bronchique, d'une hypertension, d'une insuffisance cardiaque congestive, d'une insuffisance hépatique ou d'une insuffisance rénale, faites preuve de prudence lorsque vous décidez de prendre de l'ibuprofène.

    -> L'administration à long terme d'AINS comme l'ibuprofène, peut entraîner une nécrose papillaire rénale et d'autres lésions rénales. Les patients qui sont davantage exposés à ce risque sont : les personnes âgés, les patients dont la fonction rénale est réduite, les personnes qui soufrent d'une insuffisance cardiaque, d'un dysfonctionnement du foie ou d'une hypovolémie, ainsi que ceux qui prennent des médicaments diurétiques tels que les inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC) ou les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine.

    -> La prise d'ibuprofène chez des patients atteints de la maladie du collagène (vasculaire) peut être responsable des symptômes suivants: fièvre, éruptions cutanées, douleurs abdominales, nausées, troubles hépatiques et la méningite.

    -> Les patients atteints de troubles de la coagulation doivent être prudents car la prise d'ibuprofène peut diminuer l'agrégation plaquettaire.

    -> Le risque d'hyperkaliémie peut augmenter chez certaines personnes. Les personnes âgées, les diabétiques, les patients qui souffrent d'une maladie rénale devraient suivre de près leur taux de potassium si elles prennent régulièrement de l'ibuprofène.

    Ibuprofène et Grossesse

    Bien qu'il n'existe pas de rapports scientifiques associant l'utilisation de l'ibuprofène pendant la grossesse avec des malformations congénitales, l'utilisation de l'ibuprofène supérieure ou égale à 30 semaines de gestation peut entraîner une fermeture prématurée du canal artériel et prolonger le travail et l'accouchement.

    Une étude canadienne, publié dans le 6 septembre 2011 que le risque d'avortement augmente avec la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tels que l'ibuprofène !

    L'ibuprofène ne devrait être administré pendant la grossesse que lorsque les avantages thérapeutiques l'emportent sur les risques encourus et l'ibuprofène devrait être systématiquement évitée après 30 semaines de grossesse.

    Ibuprofène et Allaitement

    L'ibuprofène apparaît dans le lait maternel en petites quantités. Il est peu probable qu'il cause des dommages à votre bébé. En réalité, il existe peu d'études sur ce sujet. Pour de plus amples renseignements, parlez-en à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre dentiste. Faites-leur savoir que vous allaitez avant de prendre tout médicament.

    Même si vous pouvez prendre de l'ibuprofène, essayez de le prendre seulement quand c'est nécessaire. Évitez d'utiliser des médicaments pour traiter des problèmes bénins, et utilisez des médicaments topiques plutôt que des médicaments par voie orale, chaque fois que cela possible afin de minimiser les dangers potentiels inconnus.

    En particulier, évitez de prendre de l'ibuprofène et tout autre analgésique si vous donner le sein à un nouveau-né, un prématuré ou un bébé malade. Ces bébés plus sensibles peuvent justifier des précautions supplémentaires.

    Consignes d'utilisation : Si c'est possible, prenez de l'ibuprofène immédiatement après l'allaitement.

     

    Sources :

    http://reference.medscape.com/drug/tylenol-acetaminophen-343346#5

    http://www.cmaj.ca/content/early/2011/09/06/cmaj.110454.full.pdf+html

    http://www.livestrong.com/article/514161-should-

    you-abstain-from-ibuprofen-when-breastfeeding/

    http://www.medicinenet.com/aspirin_and_antiplatelet_medications/page6.htm