• Manguier, mangues et toxicité - Dermatite de contact, signes et prévention

    Manguier, mangues et toxicité

    De la famille des Anacardiacées, le manguier (Mangifera indica L.) est un arbre fruitier tropical très cultivé pour son fruit charnu au goût sucré et délicieux, la mangue.

    Certaines personnes qui ont manipulé des mangues ou qui ont travaillé dans un verger de manguiers se sont plaintes d'avoir été victimes d'une dermatite de contact fort désagréable.

    Quelles sont les substances toxiques renfermées dans certaines parties du manguier ? Quels sont les signes observés chez les personnes sensibles lors d'une exposition à de tels toxines ? Quelles précautions devrions-nous prendre avant de consommer une ou plusieurs mangues ? Quelle est l'utilisation médicinale traditionnelle du manguier dans les pays d'Asie de l'Est.

    Quels sont les toxines renfermées dans le manguier

    Quand on détache une mangue de sa tige, un fluide sort: la sève laiteuse du manguier. Cette sève renferme plusieurs toxines tels que le mangiferen (écriture anglosaxone), un acide résineux (l'acide mangiférique) et un résinol (le mangiférol).

    Le contact direct avec la sève d'une tige fraîchement coupée du manguier, peut provoquer une éruption cutanée désagréable chez certaines personnes sensibles à ces substances chimiques d'origine végétale.

    Cependant, la chair comestible de la mangue ne possède aucune substance phénolique toxique et irritante contrairement à la peau du fruit.

    Symptômes dus à l'exposition des toxines du manguier

    Après avoir touché la sève ou l'exsudat des feuilles ou de la peau d'une mangue, une éruption rouge sur la peau est une réaction commune chez les personnes sensibles. Dans le cadre d'une dermatite de contact allergique ou dermatite irritante, l'éruption cutanée apparaît tout de suite. La formation d'ampoules ou de cloques peut se produire dans des cas extrêmes de sensibilité. Dans la plupart des cas, la victime ressent une sensation de brûlure qui est plus ou moins douloureuse et se plaint de démangeaisons.

    Manguier, mangue et substances toxiques - Prévention et précautions

    Si vous faites parti des personnes hyper sensibles aux toxines renfermées dans certaines tissus du manguier, voici quelques recommandations simples et utiles. Mieux vaut prévenir que guérir!

    1 _ Évitez de toucher des mangues.

    2 _ Laver les mangues avec de l'eau chaude avant de les couper ou bien pelez les mangues en portant des gants en latex.

    3 _ Lavez soigneusement les main à l'eau savonneuse.

    Rappelez-vous que la chair de la mangue ne présente aucun danger, puisqu'elle ne contient pas de substances phénoliques !

    Utilisation médicinale traditionnelle du manguier

    Presque toutes les parties de l'arbre fruitier ou du manguier ont été utilisées à des fins médicinales en Asie de l'Est. L'écorce est un astringent, utilisée pour traiter la diarrhée et les hémorragies. Les feuilles soulagent la toux et les maux de dents. Les fleurs sont considérées comme exerçant une action aphrodisiaque et sont employées pour éloigner les moustiques.

    La sève lorsqu'elle n'est pas responsable de dermatite irritante est traditionnellement utilisée comme un remède maison contre la gale et d'autres infections cutanées.

     

    Sources :

    http://www.uni-duesseldorf.de/MathNat/Biologie/Didaktik/Exoten/

    Mango/dateien/mandef.html

    http://www.gardenguides.com/88271-toxins-mango-trees.html