• OGM et Risques pour la Santé - Dangers des OGM dans les Aliments

    OGM et Risques pour la Santé

    Les organismes génétiquement modifiés ou OGM sont un vaste groupe de plantes, d'animaux et de bactéries qui sont conçus pour une grande variété d'applications allant de la production agricole à la recherche scientifique.

    Par définition, les OGM sont produits lorsqu'on introduit dans le génome d'un être vivant de nouveaux gènes, par insertion de portions d'ADN.

    La plupart des préoccupations autour des OGM concernent leurs possibles effets négatifs sur l'environnement et la santé humaine.

    Puisque les OGM qui pourraient affecter directement notre santé sont principalement des produits qui entrent dans la chaîne alimentaire humaine, nous allons nous concentrer sur les effets des aliments génétiquement modifiés.

    La présence d'OGM dans les produits alimentaires peuvent présenter quels risques pour la santé publique ? Nous allons en citer 4 dangers possibles: nouveaux allergènes, toxicité accrue, diminution du pouvoir nutritif et résistance aux antibiotiques.

    1. OMG et Allergie Alimentaire

    Les allergies alimentaires touchent environ 8% des enfants et 4% des adultes en France. Les réactions allergiques chez les humains se produisent quand une protéine normalement inoffensive pénètre dans le corps et stimule des réponses immunitaires.

    Si la nouvelle protéine présente dans un aliment génétiquement modifié provient d'une source qui est connue pour causer des allergies chez les humains ou bien d'une source qui n'a jamais été consommée dans l'alimentation humaine, le risque que cette protéine induise une réponse immunitaire est augmenté.

    Alors qu'aucune réaction allergique aux OGM contenus dans les aliments n'a été scientifiquement reportée à ce jour, des preuves in vitro suggèrent que certains produits génétiquement modifiés pourraient provoquer une réaction allergique.

    2. OGM et Risque de Toxicité

    La plupart des plantes produisent des substances qui sont toxiques pour les humains. Heureusement, ces toxines présentes en très faibles quantités ne produisent pas d'effets néfastes sur la santé.

    On craint cependant que l'insertion d'un gène dans une plante exotique puisse l'amener à produire des toxines à des concentrations plus élevées, ce qui pourraient conduire à intoxiquer les consommateurs de produits alimentaires renfermant de tels OGM.

    3. OGM et Valeur Nutritive Diminuée

    Une plante génétiquement modifiée pourrait théoriquement avoir une qualité nutritionnelle inférieure à son homologue traditionnel si les nutriments deviennent indigestes.

    Par exemple, on retrouve dans de nombreuses graines des l'acide phytique qui se lie aux minéraux et les rend insolubles et donc inaccessibles à l'organisme puisqu'ils ne peuvent pas être assimilés. Un gène inséré pourrait stimuler la production de taux plus élevés de phytates et réduire par conséquent la valeur nutritive de la plante en minéraux.

    Un autre exemple provient d'une étude montrant qu'une souche de soja génétiquement modifiée a produit des taux plus faibles de composés phytoestrogènes (censés protéger contre les maladies cardiaques et le cancer) que le soja traditionnels.

    4. OMG et la résistance aux antibiotiques

    Au cours des dernières années, le nombre de souches bactériennes résistantes aux antibiotiques a considérablement augmenté. Les bactéries développent une résistance aux antibiotiques, en créant des gènes de résistance aux antibiotiques par mutation naturelle.

    Les biotechnologistes utilisent des gènes de résistance aux antibiotiques comme marqueurs de sélection lors de l'insertion de nouveaux gènes dans les plantes. En fixant le nouveau gène à un gène de résistance aux antibiotiques, ils peuvent vérifier si la plante l'a introduit dans son génome. En effet, lorsqu'on fait pousser la nouvelle plante dans une solution contenant l'antibiotique correspondant, si elle survit, cela signifie que le gène a correctement été introduit et que la modification génétique a eu lieu.

    Cependant, il est à craindre que les bactéries qui se trouvent naturellement dans le tube digestif des humains ou des animaux ramassent un gène de résistance aux antibiotiques à partir d'une plante OGM avant que l'ADN soit complètement digéré. On ignore si cela est possible mais cela reste un sujet préoccupant !

     

    Sources :

    http://enhs.umn.edu/current/5103/gm/harmful.html