• Risperdal Effets secondaires - Risperidone Risperdal Indications

    Risperidone Risperdal

    La rispéridone (Risperdal ®) est un médicament antipsychotique atypique, un neuroleptique de seconde génération.

    Délivrée sur ordonnance, la rispéridone existe sous forme de comprimé, de solution buvable ou d'ampoule injectable.

    Quels sont les indications et les effets secondaires principaux causés par la prise de Risperdal dans le cadre d'un traitement médicamenteux ?

    Les Indications Majeures du Risperdal® (Risperidone)

    Le Risperdal ® est un médicament utilisé pour traiter la schizophrénie, les symptômes du trouble bipolaire (maniaco-dépression), seul ou en association avec le lithium ou le valproate et pour le traitement de l'irritabilité associée aux troubles autistiques chez les enfants et les adolescents.

    Risperdal et Principaux Effets Secondaires

    Les effets secondaires POSSIBLES et effets indésirables mais pas systématiques, dus à la risperidone (Risperdal ®) comprennent les symptômes suivants classés dans un ordre des plus fréquents aux moins habituels:

    • Somnolence (40-45%)

    • Parkinsonisme (28-62%)

    • Insomnie (26-30%)

    • Agitation (20-25%)

    • Fatigue (18-31%)

    • Tremblements (11-24%)

    • Vomissements (10-20%)

    • Anxiété (10-15%)

    • Maux de tête (10-15%)

    • Rhinite (10-15%)

    • Dyspepsie (10.5%)

    • Nausées (10.5%)

    • Constipation (10.5%)

    • Xérostomie (7-10%) (sècheresse de la bouche)

    • Incontinence urinaire (5-22%)

    • Akathisie (5-11%) (Impossibilité de s'asseoir dans la position assise)

    • Augmentation de l'appétit (4-44%)

    • Rhinopharyngite (4-19%)

    • Rhinorrhée (4-12%)

    • Allongement du QT (<4%)

    • Œdème du visage (<4%)

    • Bradycardie (<4%) (Ralentissement du rythme des battements cardiaques)

    • Palpitations (<4%)

    • La douleur thoracique (<4%)

    • Troubles du comportement (<4%)

    • Prurit (<4%) (Démangeaison de la peau)

    • Dysfonction sexuelle (<4%)

    • Hyperprolactinémie (<4%) (Production excessive de prolactine par l'hypophyse)

    • Acné (2.1%)

    • Énurésie (1-16%) (Incontinence intermittente, uniquement pendant le sommeil)

    • Tachycardie (1-5%) (Accélération du rythme cardiaque)

    • Gynécomastie chez les enfants (1-5%) (Augmentation du volume de la glande mammaire)

    • Douleurs abdominales (1-5%)

    • Réaction agressive (1-5%)

    • Vertiges (1-5%)

    • Éruptions cutanées (1-5%)

    • Symptômes extrapyramidaux (1-5%) (Mouvements involontaires, muscles rigides, etc.)

    • Syncope (1-2%) (Perte de connaissance brève)

    Bien entendu, cette liste n'est pas exhaustive, on peut ajouter à celle-ci d'autres effets indésirables tels que l'agranulocytose, l'hypercholestérolémie, le délire, l'acidocétose, l'hypotension orthostatique, le diabète sucré, l'hypoglycémie, l'hyperthermie, l'hypothermie, le syndrome malin des neuroleptiques (SMN), la dyskinésie tardive, le Purpura Thrombopénique Thrombotique (PTT), le syndrome d'apnées du sommeil et la rétention urinaire.

    Quand Devez-Vous Appeler Votre Médecin ?

    Appelez les urgences si vous avez un de ces signes d'une réaction allergique: urticaire; difficulté à respirer; gonflement du visage, des lèvres, de la langue ou de la gorge.

    Cessez de prendre la rispéridone et appelez votre médecin immédiatement si vous souffrez des symptômes sérieux tels que:

    • Fièvre

    • Muscles raides

    • Confusion,

    • Transpiration

    • Battements de cœur rapides ou irréguliers

    • Convulsion

    • Mouvements involontaires des muscles (yeux, langue, mâchoire ou cou)

    • Bave

    • Saignements de nez

    • Érection du pénis qui est pénible ou qui dure 4 heures ou plus

    • Symptômes de la grippe, frissons, courbatures

    • Difficulté à avaler

    • Vous avez l'impression que vous allez vous évanouir

    Risperdal et Contre-indications

    • Hypersensibilité à la rispéridone ou à un de ses excipients

    • Patients atteints de démence souffrant de symptômes parkinsoniens.

    • Personnes souffrants de démence et d'au moins deux des trois symptômes suivants: parkinsonisme, hallucinations visuelles ou évolution fluctuante.

    Risperdal, Grossesse et Allaitement

    _ Grossesse: Il n'y a pas d'études adéquates de la rispéridone chez les femmes enceintes. Certains effets indésirables ont été rapportés dans des études animales. La rispéridone peut être utilisée pendant la grossesse si le médecin estime que les avantages l'emportent sur les risques potentiels, mais inconnus.

    En règle général, les nouveau-nés exposés aux médicaments antipsychotiques pendant le 3e trimestre de la grossesse sont plus à risque de manifester des symptômes de sevrage après l'accouchement.

    _ Allaitement : L'allaitement maternel n'est pas recommandé pendant la prise médicamenteuse de rispéridone.

    Sources :

    http://www.drugs.com/risperdal.html

    http://www.medicinenet.com/risperidone/article.htm

    http://reference.medscape.com/drug/risperdal-consta-risperidone-342986